Un chapitre traditionnel

Share Button

CHAPITRE DE LA CONFRERIE

Le 3ème dimanche de Septembre à FOUGEROLLES, la tenue du chapitre ordinaire annuel est une manifestation publique. Les « dignitaires » prennent place autour de l’alambic qui commence à couler, entouré par les « gousteurs »: le gousteur certifié, le gousteur juré et le gousteur hors concours.

Le grand argentier, veille au « gaspi » …
Les garde-guignes interdisent l’accès à l’alambic. Compères et impétrants sont en bas avec la foule.
Le porte-enseigne se tient au bas du podium.
Le hérault sonne de la trompe (cette trompe, une come de bœuf, servait à rappeler les cueilleurs de cerises pour le repas.), longuement, pour attirer l’attention du public.
Le Grand Maître s’approche du micro et ouvre le chapitre en prononçant la formule suivante:

« Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, en ce jour de l’an de grâce deux mille treize et en vertu des pouvoirs qui me sont conférés, et avec votre permission, je déclare ouvert le chapitre traditionnel de la CONFRERIE DES GOUSTEURS DE KIRSCH DE FOUGEROLLES ».

A ce moment là, le gousteur certifié passe son verre sous le filet de kirsch coulant de l’alambic et donne son appréciation. Quand il dit que le kirsch n’est pas mauvais, on peut en déduire qu’il est bon, mais quand il déclare, après l’avoir miré, tourné, goûté et regoûté qui n’est « pas méchant du tout », alors ne vous y trompez pas, ce sera un grand millésime.

Le hérault sonne de la trompe longuement. Il donne ensuite, après une pause, un coup long, un coup bref, un coup long, pour annoncer le premier candidat.
Le dauphin appelle le premier candidat en lisant sur son rouleau de papier.
Le porte-enseigne fait avancer le candidat.
Les garde-guignes ouvrent le passage, le candidat (en blaude) s’approche et s’arrête devant les dignitaires.
Le bailli lui remet un verre. L’échanson le guide ensuite vers l’alambic où il remplit son verre.

02chapitretrad…vers l’alambic où il remplit son verre.

Le prévost fait jurer le candidat sur le livre d’or, verre de la main droite, main gauche levée paume en avant:
« Je jure sur le grand livre de la Confrérie de faire connaître FOUGEROLLES, de glorifier son kirsch, et je m’engage à déguster avec délice, et avec modération, cette noble eau-de-vie digne de flatter les palais les plus délicats ».
Le candidat boit son verre en le dégustant.
Le receveur prononce la formule de réception:
« Au nom de Saint BARTHELEMY, protecteur de notre Confrérie, nous vous nommons « Râpe-mousse » de notre Confrérie des Gousteurs de Kirsch de Fougerolles ».

03chapitretradLe candidat boit son verre en le dégustant

Le chancelier garde du sceau, remet au candidat la « charmotte », insigne de la Confrérie. Le candidat y loge son verre.
L’escrivain principal et son adjoint font signer le livre d’or.

04chapitretradL’escrivain principal et son adjoint font signer le livre d’or.

Le prévost remet le diplôme et le Hérault sonne de la trompe .
A la fin, le Grand Maître clôt le chapitre:

« Oyez, oyez genstes dames et messires, no sans lâ jan d’lè  kampégne dé Fojolur en d’où audieu vo z’on et’ôchu. J vos détyèro tertu membre dé lè Konfrèri dâ goûtous d’ov-dè-soléj. Né fèyé mi lè grimès kan vo boirè lè got. So bie meu di lè ».

(Oyez, oyez genstes dames et messires, nous sommes les gens de la campagne de FOUGEROLLES, depuis aujourd’hui vous en êtes aussi. Je vous déclare tous membres de la Confrérie des Gousteurs de Kirsch de Fougerolles. Ne faites pas la grimace quand vous boirez la goutte. C’est bien mieux comme cela).

Transmettez l’art de la dégustation et de la distillation. Préservez toutes ces bonnes choses de la disparition et de l’oubli. Cultivez l’esprit de tous les terroirs.
A votre tour faites connaître le nôtre et apprécier le kirsch partout où vous irez.
Ce chapitre prend fin, vive le prochain. Longue vie à la Confrérie, à tous ses membres et à tous les amateurs d’eau de cerise.

L’assistance reprend en chœur: No lâ zi diran (nous leur dirons).
Des chapitres extraordinaires ont lieu à l’occasion d’évènements à marquer, pour honorer des personnalités ou à la demande d’une entreprise ou d’un groupe.
Depuis 1993, la confrérie choisit un invité d’honneur parmi les gens qui font connaître la France profonde, le travail des paysans, la vie à la campagne …

Roger VILLEMIN Compère fondateur